TISSER DU LIEN AVEC LE TERRITOIRE ET SES HABITANTS

Depuis son ouverture, Le Volatil a pour ambition de rendre accessible la pratique artistique à un cercle de participants élargi. Cela passe par des ouvertures où le public est convié en tant que spectateur, mais aussi à des moments qui laissent la possibilité à chacun.e d’expérimenter la création. Il nous semble important que le Volatil puisse aussi être un lieu d’invention commune où peuvent se rencontrer les sensibilités, les rêves, les attentes de toutes et tous.

ICI QUE …

À partir d’une collecte de récits effectuée par Le Volatil autour du quartier de l’Aguillon, Romain Bertet, chorégraphe associé au Volatil, invite Guillaume Mika, Samuel Gallet et Nathalie Havez à imaginer avec lui une création participative avec 7 habitant.es du quartier. Cette création mêle danse, écriture et cinéma. Le 24 juin 2022 a eu lieu la présentation de la création habitant, suivie d’un repas partagé ouvert à tous et toutes..

« Quand un événement chamboule, il est parfois difficile de nommer précisément ce qui a été touché et transformé en nous. C’est manifestement le cas de ce qu’il s’est passé le 24 juin dernier au Volatil et dans une grande partie du quartier de l’Aiguillon. Était-ce le plaisir de créer quelque chose ensemble avec les habitants du quartier? La possibilité d’appropriation de la rue par les gens qui y passent tous les jours? La disparition, un instant, de l’anonymat qui entoure nos grandes villes ? Sans doute un peu de tout cela et bien d’autres choses encore. Là aussi, chacun.e a son histoire. L’important maintenant est que tout cela ne disparaisse pas. »
Un grand merci à Agnès, Delphine, Bob, Naima, Josie, Marc et Mimoune pour votre implication au sein de cette création.

TISSER DU LIEN AVEC LE TERRITOIRE ET SES HABITANTS

Soutenu et dirigé par la Compagnie l’Oeil Ivre, ce projet entend présenter aux habitant les pratiques artistiques qui ont lieu au Volatil, et ainsi créer une identité de quartier par la culture. Le Volatil est situé entre le quartier de l’Aguillon et de la Rode, quartier populaire où l’offre culturelle est quasi inexistante. Ainsi, le lieu a pour ambition de s’ouvrir sur le quartier afin de sensibiliser à l’art et à la culture des publics qui ne se sentent pas nécessairement concernés. L’art est incontestablement un enjeu de citoyenneté ainsi il nous semble essentiel de tisser du lien avec les habitants du quartier. Initier au monde artistique certains publics qui semblent en être marginalisés implique de se questionner sur les modes de transmission de l’art et de réfléchir à différentes approches.

REDONNER UNE IDENTITÉ AU QUARTIER À TRAVERS L’APPROCHE ARTISTIQUE

Au Volatil, nous sommes convaincus que les arts et les cultures sont vecteurs de valeurs citoyennes et favorisent l’esprit critique. Nous tenons à développer l’intérêt des habitants pour ce qui se passe entre nos murs, d’autant que, comme nous le notions précédemment, le Volatil est situé dans un quartier populaire où l’accès à la culture et à l’art est quasi-inexistant. C’est en portant une attention particulière à ces publics et en explorant de nouveaux moyens de transmission de l’art que nous parviendrons à faire du Volatil un véritable lieu de vie dans ce quartier, qui participera à lui donner une identité.